EPOC
UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
Université de Bordeaux  CNRS  Bordeaux-INP  EPHE  OASU

Version Française
 
HomeNewsJobsAccessLinksSite Map
 
> Research > Publications > Theses > Details Back
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Thesis


Calibration du proxy microcharbon préservé dans les sédiments marins et reconstruction des paléo-incendies en région méditerranéene occidentale au cours de l'Holocène

Defended
March 10, 2022

By
Marion GENET

Supervisor(s)
Anne-Laure Daniau

Thesis Committee
Mme Sandy HARRISON, Professeur, Université de Reading, (Royaume-Uni) Rapporteur
Mr Adam ALI, Professeur, Université de Montpellier, (France) Rapporteur
Mme Bérangère LEYS, Chargé de recherche IMBE, Aix en Provence, (France) Examinateur
Mme Maria-Angela BASSETTI, Professeur, Université de Perpignan (France) Examinateur
Mr Richard VACHULA, Professeur assistant, Université de Auburn, (Alabama) Examinateur
Mr Florent MOUILLOT, Chargé de recherche, Université de Montpellier (France) Examinateur
Mme Anne-Laure DANIAU, Chargé de recherche CNRS, Bordeaux (France) Directrice de thèse

Summary
Les microcharbons ont été analysés dans des sédiments marins de surface prélevés dans l'Océan Atlantique Est au large de la Péninsule Ibérique et en Mer Méditerranée Occidentale. Ils ont également été analysés dans un enregistrement sédimentaire du Golfe du Lion couvrant les derniers 8500 ans. Les paramètres de concentrations et de morphométries des microcharbons des sédiments de surface ont été comparés aux facteurs pouvant influencer la production, le transport et le dépôt de microcharbons dans l'océan. A l'échelle de la Péninsule Ibérique, les concentrations élevées de microcharbons fortement allongés dans les sédiments de surface indiquent des incendies rares, de grandes tailles et de forte intensité. Des concentrations faibles de microcharbons faiblement allongés indiquent des incendies fréquents, plus petits et de plus faible intensité. A l'échelle de la Méditerranée Occidentale, des concentrations fortes de microcharbons faiblement allongés indiquent des feux de forte intensité sous des conditions climatiques fraiches ou des feux de faible intensité se propageant dans une végétation fermée et arbustive sous des conditions climatiques chaudes et sèches. Des concentrations plus fortes de microcharbons fortement allongés indiquent des incendies dans une végétation ouverte et mixte sous des conditions chaudes et sèches. Les résultats observés à l'échelle de la Péninsule Ibérique ont été appliqués à un enregistrement sédimentaire marin couvrant l'Holocène dans le sud-ouest de la Péninsule Ibérique. Ainsi de rares et grands feux de forte intensité sont décrits depuis 8000 ans coïncidant avec l'ouverture progressive de la végétation. Les résultats observés à l'échelle de la Méditerranée, ont été appliqués à un enregistrement sédimentaire marin dans le sud-est de la France. Ainsi entre 8500 et 2700 ans de rares petits feux de forte intensité sont décrits tandis que depuis 2700 ans est décrite une alternance de rares petits feux de forte intensité et feux fréquents et larges de faible intensité. L'occurrence des feux dans le sud-est de la France pourraient être liée à des évènements froids, à la diminution de l'activité solaire et aux modes négatifs de l’Oscillation Nord Atlantique et de la condition atmosphérique de l'East Atlantic.

Keywords
Microcharbons, Régime de feu, Région méditerranéenne, Holocène
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE

| Last update : 21 June 2022 | Contact | Legal Disclaimer | © 2006-2022 EPOC |